Imaginez une ville où des inconnus joueraient à des jeux d’arcades ensemble. Imaginez des jeux où vous incarneriez la manette. Bougez, sautez, tapez. C’est le principe d’Ex&Co. Le numérique au service du vivre ensemble dans des lieux comme les parcs, les cinémas ou les gares. Sur vos temps d’attente ainsi que sur votre temps libre, jouez en coopération avec des inconnus. Retracez l’évolution d’Ex&Co tout au long de la semaine intensive.

Gamifier l’espace public au service du vivre ensemble. Il est 10h30 lundi lorsque l’équipe 5 de la Semaine Intensive découvre son sujet. Présentation, brainstorming, benchmark, les 13 membres de la team élaborent un projet : The washing machin. Une application qui réunit des mini-jeux sur le thème de la laverie où deux smartphones doivent se synchroniser via QR code ou NFC pour jouer ensemble. Une idée bien différente d’Ex&Co dont le seul point commun est le concept de créer du lien entre des inconnus par le jeu.

Mais pourquoi se restreindre au micro quand on peut faire du macro ?

Ingénieurs, graphistes et communicant repensent l’application dès le lendemain pour appliquer le concept à l’échelle d’une ville entière. Ex&Co est né. Contraction entre extérieur, compagnie et connexion, assortis à l’esperluette pour l’idée d’inclusion. Le tout formant l’homophone exæquo car tout le monde y gagne. Voilà maintenant que différents lieux d’arcades sont éparpillés aux quatre coins de la ville pour profiter d’une pause ou d’un temps d’attente pour jouer entre habitants de la ville.

Et là, le responsable du Fablab au Dôme intervient. Il met en avant l’utilisation du smartphone et de trop nombreuses étapes pour se connecter. Et si cela devenait un frein ? Il questionne les 13 membres quant à l’utilisation obligatoire du smartphone. Ni une ni deux, Ex&Co s’adapte et supprime le smartphone.

Ex&Co version 2.0 c’est quoi ?

Trois moyens d’interactions. Nos ingénieurs ont utilisé des outils informatiques pour que le joueur incarne la manette.

  • Le premier détecte les vibrations. Tapez sur le piezo* pour que le viking passe entre les troncs d’arbre à la manière de Flappy Bird©.
  • Le deuxième, un sonar qui calcule la distance à laquelle se trouve le joueur. Plus vous reculez plus la barre du casse brique va à droite.
  • Le dernier forme un circuit électrique. Quand le joueur joue, un courant électrique indolore lui passe au travers activant une commande. Appuyez à gauche pour faire bouger votre drakkar et survivre dans la course d’obstacles.

Une semaine d’évolution pour l’équipe d’Ex&Co. De dur labeur pour les différents cœurs de métier ainsi qu’un bel esprit d’équipe. Neufs ingénieurs informaticiens de l’ENSICAEN ont travaillé de pair avec trois graphistes de Brassart pour proposer des jeux aussi ergonomiques que rétros. Entre rire, concertation et recherche, l’équipe d’Ex&Co est fière de vous présenter son projet.

*La piézoélectricité (du grec presser, appuyer) est la propriété que possèdent certains corps de se polariser électriquement sous l’action d’une contrainte mécanique et réciproquement de se déformer lorsqu’on leur applique un champ électrique.

Camille Durfort sur le site Echosciences

Share This