L’anniversaire organisé jeudi 16 juin à l’Abbaye aux Dames de Caen a été l’occasion pour les membres et les partenaires du laboratoire de vivre une rétrospective des faits marquants. Si le LPC est le plus ancien laboratoire de physique corpusculaire de France avec celui de l’école Polytechnique, l’histoire du LPC s’inscrit surtout dans l’avenir avec de nombreux projets dont SPIRAL1, SPIRAL2, GUINEVERE et surtout ARCHADE pour les recherches sur l’hadronthérapie.

Jean-Francois Lecolley et Jacques Lelandais, ancien directeur et ancien technicien, ont rendu un hommage émouvant au laboratoire où ils ont officié devant le directeur actuel, Gilles Ban et ses prédécesseurs Dominique Durand et Bernard Tamain. L’évènement s’est déroulé en présence de Lynda Lahalle (vice-présidente de la commission pour l’attractivité et le développement économique, Région Normandie), Dominique Goutte (6e vice-président, délégué au développement économique, à la recherche et à l’enseignement supérieur, Caen la Mer – Communauté urbaine), Jean-François Hamet, (Directeur de l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Caen), Pierre Denise (Président de l’Université Caen Normandie), Vincent Goujon (délégué régional Normandie du CNRS) et Fanny Farget (directrice adjointe scientifique Physique Nucléaire et Applications CNRS IN2P3).

Les enseignants-chercheurs du LPC sont impliqués dans les formations de pointe en instrumentation et physique nucléaire dispensées à l’ENSICAEN. Une nouvelle spécialisation dans les applications à la santé sera mise en place à la rentrée de septembre 2017. Pour en savoir plus, consultez la page “Instrumentation biomédicale“.

Retrouvez l’historique du LPC dans l’article publié le 2 juin 2017.

Share This