>> Ingénieur en Génie physique et systèmes embarqués

Ingénierie physique et capteurslogo cti - commission des titres d'ingénieurs

Avec le parcours ingénierie physique et capteurs, les élèves développent une expertise en photonique, instrumentation nucléaire, capteurs et traitement de signal. Ils disposent d’un large spectre scientifique et technique pour asseoir des compétences en conception et mise en œuvre de capteurs innovants, en acquisition et traitement numérique du signal. Des compétences recherchées dans des secteurs d’activité variées : santé, spatial, environnement, défense, sécurité…

Formation adossée à la recherche

La formation est assurée par des enseignants-chercheurs issus de trois laboratoires d’excellence asso­ciés au CNRS : CIMAP, GREYC, LPC, par des enseignants agrégés et par des experts de différents secteurs industriels.

Domaines d’expertise
en ingénierie physique et capteurs

Photonique

– Lasers
– Optoélectronique
– Fibres optiques
– Imagerie et vision
– Holographie
– Acquisition et traitements d’images

Instrumentation nucléaire

– Détecteurs de rayonnements ionisants
– Simulations Monte Carlo
– Dosimétrie et radioprotection

Capteurs
et traitement de signal

– Électronique numérique
– Systèmes de mesure labVIEW
– Capteurs intelligents
– Systèmes temps réels et communications

 

ingénoeur ingénierie pour la santé

Ingénierie pour la santé

En 3e année, une spécialisation en ingénierie biomédicale est proposée aux élèves désireux d’acquérir des compétences pour sécuriser, installer et exploiter des dispositifs médicaux : appareils de diagnostic et de traitements, imagerie médicale, radiothérapie…

Pour en savoir plus, téléchargez la plaquette.

Admission

Prérequis Bac+2/+4
Statut étudiant (FISE)

Concours Communs INP (63 places)
MP (22) – PC (20) – PSI (12) – PT (3) – TSI (5)
Concours PASS’Ingénieur (1)

Admissions sur dossier (15 places)
Sur dossier + entretien
en 1re année : DUT, BUT2, BUT3, CUPGE, L2, L3 ou équivalent
en 2e année : Bac+4 scientifique

Handicap : recrutement et formation

L’ENSICAEN adapte l’admission et les parcours de formation aux besoins spécifiques des apprenties et apprentis en situation de handicap.

> Découvrez ici l’accompagnement et les aménagements spécifiques

Pour toute question, notre référent handicap, David Forterre est à votre disposition : david.forterre@ensicaen.fr

Autres aménagements spécifiques

– Elèves porteurs de projet de création d’entreprise
– Entrepreneures, entrepreneurs
– Actrices et acteurs de la vie associative
– Elèves volontaires civils ou militaires : réservistes, pompiers…
– Elèves au statut de sportif de haut niveau ou assimilé

Il est important d’informer la direction des études et de la vie étudiante le plus tôt possible d’une situation particulière pour être accompagné en fonction de vos besoins.

Formation complémentaire optionnelle en 3e année

Double-diplôme

Master recherche à l’Université de Caen Normandie
Noyaux, atomes, collisions
Instrumentation, mesure, métrologie

Double diplôme international
Avec une université partenaire en Espagne (Madrid) ou au Brésil (Brasilia, Campinas, Curitiba Natal, Porto Alegre)

Diplôme en management
Grade de Master Grande École de l’EM Normandie.

Semestre académique

Partenariat avec NTE Trondheim (Norvège), UT Eindhoven, Université de Porto (Portugal), Université Laval (Québec)…

Entreprises partenaires

La qualité des formations réside dans l’interaction entre enseignants, enseignants-chercheurs et professionnels qui travaillent ensemble pour proposer une pédagogie et une offre de formation tournées vers l’innovation. Les relations étroites de l’école avec les entreprises industrielles permettent de mieux évaluer les besoins de la société pour adapter les programmes et les parcours d’enseignement. Au cours de leur formation, les élèves-ingénieurs multiplient les rencontres et les projets avec les professionnels pour mieux appréhender le travail d’équipe, la gestion de projet et faciliter leur insertion profes­sionnelle.

Conférences
tout au long du cursus

Speed-dating
lors du Forum entreprises-étudiants en novembre

Alumni ENSICAEN
Ateliers cv ou préparation aux entretiens

Jobteaser
Plateforme d’offres d’emploi et de stage

Partenaires entreprises

Acome – ArianeGroup – BodyCap – CEA – EDF – Framatome – Éolane – National Instruments – NXP – Ophtimalia – Orano – Saint-Gobain – Thales – Zodiac Aerospace

Réseaux

Normandie aero espace       normandie energies

La majeure ingénierie physique et capteurs, reconnue par nos partenaires comme formation exigeante et compétente sur ses domaines d’expertises, est également un acteur actif dans certains projets nationaux. Elle participe régulièrement aux activités des pôles de compétitivité suivants :

nextmove

Pédagogie par projets

Les élèves-ingénieurs de l’ENSICAEN travaillent sur des challenges technologiques réels commandités par les entreprises partenaires ou par les chercheurs hébergés à l’ENSICAEN.

Projets 2e année

Projet en électronique analogiqueéquivalent 7 jours

Projets 3e année

Projet industriel ou de rechercheéquivalent 1 mois
Projets en conception et développement par équipes de 3 à 5 ingénieurs

Projet immersif électronique7 jours consécutifs

>> Projet industriel ou de recherche

Étude de marché, prototypage, simulations numériques, développement ou exploration technologique… les problématiques peuvent être liées à la recherche, au développement ou à la production.

Il s’agit pour les étudiants de répondre à un besoin spécifique en concertation avec l’enseignant et le commanditaire et ainsi mettre en œuvre un projet performant orienté innovation. Souvent transversaux, ces projets intègrent de multiples dimensions scientifique, technologique, organisationnelle, financière et humaine.

Déroulement du projet :
mi-octobre à mi-février
1 journée par élève et par semaine
15 jours dédiés à la réalisation du projet

chu-caen
automatiques-et-systemes-embarques-3

>> Stages

Technicien – 1re année (facultatif)
4 semaines minimum, à partir de juin

Assistant ingénieur – 2e année
4 mois à partir de mai, en France ou à l’étranger

Ingénieur – 3e année
Projet de fin d’études, 5 à 6 mois, à partir de mars

Perspectives professionnelles
en ingénierie physique et capteurs

À l’issue des 3 ans de formation, les ingénieurs diplômés de l’ENSICAEN ont un profil bien spécifique adapté à leur projet professionnel et au marché de l’emploi.

Les métiers

Ingénieur concepteur R&D (Recherche et Développement),
Ingénieur développeur systèmes embarqués,
Ingénieur architecte système,
Ingénieur chef de projet, chef d’équipe technique,
Ingénieur consultant, ingénieur support, ingénieur d’affaire, etc

Les secteurs

Automobile,
Santé et Biomédical,
Défense et sécurité,
Télécommunications,
Aérospatial,
Énergie, etc

Exemples de postes de nos ingénieurs diplômés en ingénierie physique et capteurs

Safran Electronics & Defense : concepteur électronique

Bertin Technologies : ingénieur en instrumentation optique

IXBlue : ingénieur R&D en banc de caractérisation photonique

THERACLION : ingénieur d’application dispositifs médicaux

NUVIA : ingénieur en détection et instrumentation nucléaire

Airbus : ingénieur détection photonique infrarouge

Abbott :  ingénieur d’application sur des dispositifs médicaux de cardiologie

NXP : ingénieur firmware électronique

CHI Poissy : ingénieur biomédical

CEA : ingénieur caractérisation composants MEMS

CEA : ingénieur détection nucléaire (thèse)

Observatoire Côte d’Azur : astronomie (thèse)

Lynred : ingénieur caractérisation infrarouge

Dassault Aviation : ingénieur conception électronique

Témoignage
d’ingénieur en ingénierie physique et capteurs

Guillaume Doyen
Ingénieur diplômé de l’ENSICAEN – promotion 2019,
parcours ingénierie physique et capteurs

Passionné par les étoiles et les planètes depuis l’âge de 9 ans, j’ai créé un blog de vulgarisation astronomique à 16 ans lorsque je préparais mon bac scientifique sciences de l’ingénieur au lycée Alain à Alençon (Orne, 61). J’ai ensuite continué en prépa PTSI/PT au lycée Dumont d’Urville à Caen avant d’intégrer l’ENSICAEN en septembre 2016.

Avec les enseignements en optique et photonique proposés dans le parcours ingénierie physique et capteurs, j’avais envie de modeler mon cursus à mon ambition de travailler dans l’instrumentation optique. J’ai réussi à décrocher mon stage de fin d’études au Centre National d’Études Spatiales à Toulouse sur le sujet de la coronographie. Je prépare actuellement une thèse de doctorat à l’Observatoire de la Côte d’Azur à Nice.

J’ai réalisé mon rêve ! Je participe aujourd’hui au développement de nouvelles méthodes d’imagerie à haut contraste pour l’astronomie qui seront utilisées sur les futurs télescopes géants au sol et je n’exclus pas la possibilité de me spécialiser un jour en astrophysique !

Mon plus beau souvenir : mon voyage au Chili en juillet 2019 pour l’anniversaire des 50 ans de l’Observatoire Européen Austral. J’ai participé à une expérience unique #MeetESO qui consistait à visiter l’observatoire de La Silla au Chili lors de l’éclipse solaire totale du 2 juillet 2019.

Share This